Belgique: Les changements dans les institutions culturelles fédérales

Ce vendredi, le Conseil des Ministres a accordé la nouvelle composition des conseils d’administration des trois institutions culturelles fédérales de :

  • le Théâtre Royal de la Monnaie
  • le Palais des Beaux-Arts,
  • l’Orchestre national de Belgique.

Pour la première fois, un appel public à candidature avait été lancé le 1er février dernier. Cette démarche a été couronnée de succès puisque pas moins de 469 candidatures ont été déposées auprès de la Chancellerie. Pour rappel : les candidats devaient présenter une large expérience dans le domaine de la gestion et/ou de la culture et ne pas tomber sous le coup des incompatibilités. Les Conseils d’administration vont pouvoir entamer leurs travaux rapidement.

La Vice-Première ministre et Ministre des Institutions culturelles fédérales, Sophie Wilmès disait:

Cette méthode d’appel à candidatures est inédite et c’est un succès. Elle donnera sans aucun doute un nouveau souffle à nos institutions culturelles. C’est un renouvellement renforcé aussi par l’expérience que certains administrateurs apporteront. C’est ce mélange de compétences et de générations qui crée des dynamiques positives d’intelligence collective. Point important également : désormais chaque conseil d’administration garantit l’équilibre entre les femmes et les hommes : au total, sur 31 administrateurs, nous comptons 15 hommes et 16 femmes.

Nous avons reçu beaucoup de candidatures, et nombre de celles et ceux qui n’ont pas été retenu avaient beaucoup de choses positives à apporter aux institutions. Mais il a fallu faire un choix, particulièrement difficile. Cette diversité de profil apportera une valeur ajoutée aux équipes des trois institutions, qui comme l’ensemble du secteur culturel doit encore faire œuvre de patience avant de reprendre l’ensemble de son activité.  Je tiens aussi à remercier les membres sortants, beaucoup ont siégé pendant de très longues années et ont fait honneur au mandat qui leur était confié.

Au Bozar, le conseil d’administration est composé de douze membres, sept femmes et cinq hommes, six francophones et six néerlandophones. Il sera présidé par Mme Isabelle MAZZARA (FR). La Vice-présidence sera occupée par Mme Els SILVRANTS BARCLAY (NL). Les administrateurs sont : Mme Hilde LAGA, M. Thierry BOUCKAERT, Mme Christine CLAUS, M. Jean EYLENBOSCH, M. Jan CORNILLIE, Mme Hakima DARMOUCH, M. Jos GEYSELS, M. Mohamed OUACHEN, Mme Zehra SAHIN et Mme Dominique SAVELKOUL.

À la Monnaie, le conseil d’administration est composé de treize membres, dont un membre présent à titre d’observateur d’expression germanophone. Les administrateurs sont : M. Philippe DELUSINNE, Mme Hadewig De CORTE, M. Jean-Edouard CARBONNELLE, Mme Virginie CORDIER, M. Roland CRACCO, Mme Lutgart DE POORTER, M. Francis MAES, Mme Laurette ONKELINX, M. Sébastien VAN BELLEGEM, Mme Jutte VAN DER WERFF TEN BOSCH, M. Luc VAN GORP, Mme Leen VANDERCRUYS. Le membre observateur est M. Yves KREINS. Il y a donc autant d’hommes que de femmes, autant de francophones que de néerlandophones.

À l’ONB, le conseil d’administration est composé de sept membres. Il sera présidé par M. Gust VRIENS (NL). Les administrateurs sont : M. Francis BURSTIN, Mme Laurence CHRISTIANS, M. Luc HAEGEMANS, Mme Paméla MALEMPRE, Mme Claire TILLEKAERTS et M. Clair YSEBAERT. Il y a donc trois femmes et quatre hommes. L’équilibre linguistique est aussi, ici, respecté.

Les administrateurs sont désignés pour une période de six ans, sauf à l’ONB où la loi prévoit des mandats de trois ans.